Ballon de foot (ELTE 12)

« — Michaël, tu en es où dans l’écriture des scénarios pour la prochaine saison
de Et La Terre Éclata ?
— Ben en fait, tous les épisodes étaient écrits, mais ils ont été éparpillés par
petits bouts, façon puzzle quand la terre a éclaté.
— Elle a éclaté comment cette fois-ci ?
— Bêtement, François, vraiment bêtement. Il faudra demander à Alex, qui en sait
plus à ce sujet. »

La terre, petite planète sphéroïde, couverte de tons verts et bleu, se déplace
dans l’univers. Les habitants de cette petite planète, petits bipèdes, sont
passionnés de petites sphères. Sphères, de différentes tailles, utilisées dans
différents domaines, dont des activités appelées sportives. Cependant, une
petite sphère semblait différente des autres.


Club de football, mercredi en début d’après-midi.

« — C’est bon pour l’échauffement. Après les étirements, prenez les ballons et
groupez-vous par deux. Faites une série de passes pendant dix minutes.
— Coach ! Pourquoi ne pas nous apprendre des techniques ? Ça fait cinq semaines
d’affilée qu’on ne fait que des trucs de base.
— Bases que vous ne maîtrisez pas. Tant que la balle n’est pas maîtrisée, tant
qu’elle ne part pas dans la direction désirée, cela ne sert à rien d’apprendre
autre chose. On pourra varier un peu les exercices dans l’après-midi. »

Avec divers grognements et râlements, les gamins suivirent néanmoins les consignes.
« — Coach ! Il y a un problème avec ce ballon. Il rebondit mal.
— Montre-moi. »

Prenant le ballon, l’entraîneur s’aperçut qu’il était légèrement dégonflé.

« — Oh, c’est rien, ça. Un instant. »

Revenant quelques secondes plus tard avec une pompe à pied, il expliqua.

« — Ça perd de l’air régulièrement, il faut juste penser à les regonfler. »

Tournant le ballon dans tous les sens

« — Normalement, la pression pour le gonflage doit être marquée à côté de la
valve. Ah, voilà. 0,3 bar. »

Prenant la pipette à huile.

« — Toujours huiler avant d’insérer l’aiguille, sinon ça risque d’endommager la
valve. »

Après avoir versé une goutte d’huile au niveau de la valve, puis inséré
l’aiguille, l’entraîneur lut la valeur affichée par le manomètre.

« — En effet, 0,1 bar. Bon, on va regonfler. »

Avec la pompe, il regonfla le ballon, en dépassant très légèrement la valeur
indiquée.

« — Je dépasse toujours un peu, pour tenir compte de l’air qui va s’échapper
quand je retirerai l’aiguille. »

Après avoir retiré l’aiguille et essuyé le ballon pour retirer les traces
d’huile, il redonna le ballon. Tout cela n’avait pris que deux minutes.

« — Coach, il se passe quoi si on dépasse 0,3 bar ?

— Le ballon éclate, mais il faut vraiment y aller au niveau pression. La valeur
indiquée, c’est pour pouvoir jouer convenablement. Si on dépasse, le ballon est
trop dur et rend le jeu plus difficile et fatigue plus rapidement. Sans compter
les douleurs au niveau des pieds, cheville et jambes. »

L’entraînement continua.

Dans l’espace, le Gonfleur Stellaire faisait le tour des planètes. Cette entité
se promenait parmi les systèmes solaires, étant assigné à une galaxie en
particulier. Les planètes nécessitaient peu d’entretien. Un peu de graisse de
mammouth pour la rotation, un petit regonflage tous les cinquante mille ans. Ce
qui s’appelait alors la révision des cinquante-mille.
Après avoir constaté que Jupiter et Mars étaient en bon état, l’entité
s’approcha de la terre. Constatant sa forme patatoïde, il décida de s’en occuper.

« — Et bien, elle est devenue vachement poussiéreuse celle-là. Je ne sais pas
qui s’occupe de l’entretien, mais il faudra que je lui dise qu’une fois le
chiffon passé, il ne faut pas le secouer autour de la planète, sinon la
poussière gravite tout autour. »

Maugréant le chargé d’entretien, le Gonfleur Stellaire tourna tout autour.

« — Pas moyen de retrouver la valve. Ah, voilà un trou. Bizarre, il n’est pas à
la place habituelle. Et bien entendu, aucune indication pour la pression. Je
suppose que c’est la pression habituelle. »

Une fois le compresseur portatif mis en route, il commença le gonflage. Soudain,
son téléphone vibra.

« — Allô ? Ah, c’est vous le chargé d’entretien ? Ça tombe bien. »

Ne prêtant plus attention au manomètre, l’entité sortit un petit carnet et un
crayon.

« Non, je suis en retard au niveau du planning. Comment ? Grâce à vous pardi.
Vous n’imaginez pas le temps que vous me faites perdre. Tenez, là, la planète
que je suis en train de regonfler, vous n’avez même pas idée de la quantité de
poussière qu’il y a tout autour. Comment ça, vous n’êtes pas venu dans cette
zone depuis deux mille ans ? Et la poussière, elle vient d’où alors ? »

S’énervant au téléphone, le Gonfleur Stellaire ne vit pas l’aiguille du
manomètre dépasser la zone rouge.

Et La Terre Éclata.

#ELTE <https://social.nah.re/tags/ELTE> #MercrediFiction
<https://social.nah.re/tags/MercrediFiction>