Nucléaire (ELTE 1)

La terre, centre d'expérimentation galactique depuis quatre virgule cinq milliards d'années, est illuminée et chauffée par le soleil, lui même résultat improbable d'une expérience produisant une énergie infinie [1].
Pour comprendre et reproduire cette expérimentation, un groupe de scientifique a réuni une équipe de journalistes, devant lesquels, ils feront une formidable impression.

— Mesdames, messieurs, aujourd'hui est un jour historique.
— L'énergie nucléaire est enfin devenue une énergie propre.
— Plus de problème de radiations, de déchets qui s'accumulent à ne plus savoir qu'en faire.

Un journaliste demanda.

— Mais comment est-ce possible ?

La réponse ne tarda pas.

— Une idée absolument brillante nous a été soumise il y a trois ans. Nous avons mis six mois pour faire des simulations et valider les tests, puis deux ans et demi pour construire mille cinq cent réacteurs de nouvelle génération, éparpillés un peu partout sur le globe, dont quelques uns sous-marins.
— Sous-marin ? Comment ça ? Demanda un autre journaliste.

L'un des scientifiques répondit

— Nous-nous sommes rendu compte que pour alimenter en électricité certaines îles et atolls, le réacteur sous-marin était la seule solution. C'était ça ou construire des plate-formes maritimes avec les centrales posées dessus, comme des plate-formes pétrolières.
— Intéressant. Et comment avez-vous fait pour ne pas avoir de déchets ?
— Nous y arrivons. Regardez ce schéma.

La salle dit alors en chœur

— oooOOOOooooh !!!!!!
— Vous avez ici, un cœur ressemblant à tous ceux de la génération actuelle.

Après avoir agrandi une partie du schéma qui ressemblait à un tube, le scientifique expliqua

— Et ici, dès que le combustible est usé, cette trappe s'ouvre, et tout tombe, directement sur ce point.

Une voix s'éleva, sur un ton de surprise.

— Mais c'est ?
— Oui, tout à fait. Un volcan. Nous avons réussi à construire toutes nos centrales au dessus de volcans en activité.
— Et vous n'avez pas peur des éruptions ?
— Ha ha ha, aucun risque. Si jamais cela devait arriver, la centrale devrait résister. Au pire, la centrale tombera dans le puits et s'enfoncera dans la lave.
— Donc, tous les déchets radioactifs tomberont dans le magma, et donc, aucun danger de radiations. C'est logique.

Des applaudissements retentirent.

— Nous attendions avec impatience, ce moment, reprit l'un des scientifiques. Celui, où nous entrerons dans une nouvelle ère. Celui où le peuple n'aura plus peur du nucléaire. Celui où le nucléaire sera une énergie verte.
— L'avenir, c'est maintenant ! Lançons tous les réacteurs, et apprécions le progrès. L'énergie est notre avenir, ne l'économisons plus ! [2]
— Attention au décompte
— 5… 4… 3… 2… 1… Mise en marche !

Sur l'écran géant, pleins de spots lumineux s'illuminèrent.

— Je vous propose maintenant que l'on passe dans la salle d'à côté, un cocktail nous attends. Sauf, si vous avez des questions, bien entendu.
— Je voulais vous féliciter pour ce progrès pour l'humanité, mais comment faites-vous pour refroidir les cœurs des réacteurs ?
— Quel refroidissement ?

Et la terre éclata.

--

Remerciements à François TJP et Mimiryudo pour les capsules de Et La Terre Éclata, à écouter et découvrir ici : http://studiotjp.com/elte/


1 : Oui, je sais que ce n'est pas infini, mais par rapport à une échelle de temps délimitée, on peut considérer qu'elle est infinie.
2 : À ne pas prendre au pied de la lettre, bien entendu.